Comment s’engager en prévention du suicide

header-interne-7

Prévenir le suicide, c’est l’affaire de tous. À l’AQPS, nous croyons que chaque être humain et chaque organisation peut assurer un rôle de protection à l’intérieur de son milieu et de sa communauté. Plusieurs options sont accessibles pour s’engager à prévenir le suicide de façon proactive et bienveillante.

Je m’engage personnellement

Vous souhaitez prévenir le suicide autour de vous et contribuer à faire tomber les tabous qui l’entourent? Voici quelques-unes des actions que vous pouvez poser :

Je m’engage professionnellement

En tant que dirigeant ou gestionnaire dans une entreprise ou une organisation, vous pouvez jouer un rôle actif à l’égard du bien-être psychologique de vos pairs. Avec le déploiement de bons outils, votre milieu de travail peut favoriser une protection efficace des membres de votre équipe.

Pourquoi s’engager dans la prévention du suicide?

La dépression et le stress liés au travail sont de plus en plus présents dans notre société. Les recherches établissent un lien direct entre la dépression et le suicide. En tant que source d’intégration sociale, le travail peut fournir aux gens un réseau de proches, un sens à leur vie ainsi qu’un sentiment d’utilité. Lorsque le milieu de travail est un environnement positif, les risques qu’un événement tragique survienne diminuent.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, dans de nombreux pays développés, de 35 % à 45 % des absences du lieu de travail sont dues à des problèmes de santé mentale. Si l’on considère qu’entre 60 % et 90 % des conduites suicidaires sont associées à un trouble de santé mentale, on comprend mieux l’importance d’accorder une attention particulière à la prévention du suicide en milieu de travail.

Les avantages associés à la prévention du suicide au travail

  • Renforcer le sentiment d’appartenance des employés à leur milieu de travail.
  • Démontrer la sensibilité que vous portez à la santé mentale et au bien-être de vos employés.
  • Faire connaître les ressources d’aide aux employés plus vulnérables et à leurs proches.
  • Briser un tabou et encourager la demande d’aide.
  • Rejoindre la tranche de population la plus à risque de suicide au Québec (hommes de 35 à 50 ans).

Une étude a démontré que les personnes décédées par suicide avaient significativement plus de problèmes au travail que les autres. C’est pourquoi il est important d’être attentif aux facteurs de risque qui peuvent exister en milieu de travail, comme le manque de reconnaissance et de soutien, la surcharge de travail, les changements trop fréquents et l’incivilité.

Cependant, il est important de comprendre que le milieu de travail ne peut pas causer à lui seul le suicide d’un employé : le suicide est un phénomène complexe qui implique plusieurs facteurs.

Les actions que vous pouvez poser

L’AQPS vous accompagne

Mettre en place des mesures de protection au sein de votre organisation peut vous sembler complexe. L’AQPS vous offre un accompagnement personnalisé afin que l’implantation de celles-ci soit effectuée de manière optimale et efficace. Communiquez avec nous pour en savoir davantage : serviceconseil@aqps.info.

Études de cas

Le Service de police de la Ville de Montréal

Le Service de police de la Ville de Montréal a implanté le programme « Ensemble pour la vie ». L’initiative comportait 4 volets :

  • Campagne d’information et de sensibilisation.
  • Tournée des unités comprenant la formation de plus de 1 000 personnes.
  • Formation approfondie pour les sergents et les représentants syndicaux.
  • Mise sur pied d’un service bénévole de policiers et policières offrant un soutien téléphonique à leurs collègues.

Après 20 ans, une diminution de 80 % du nombre de décès par suicide a été constatée au sein de ce service policier. À l’inverse, durant cette même période, le nombre de suicides a augmenté de 11 % dans les autres corps policiers du Québec.

L’entreprise Multi-Marques

L’entreprise lavalloise Multi-Marques a mis sur pied un comité d’entraide à la suite du suicide de 2 employés. Le comité a lancé plusieurs initiatives :

  • Implantation d’une équipe de pairs aidants ayant suivi la formation Sentinelles pour être capables de repérer les signes de détresse chez leurs collègues et de les référer aux ressources d’aide. Des pairs aidants sont présents à chaque quart de travail.
  • Présentation d’un atelier misant sur l’importance de demander de l’aide.
  • Diffusion des ressources d’aide.

Ces expériences montrent que lorsque la volonté de réduire le suicide est présente et partagée, les succès sont au rendez-vous.

D’autres exemples d’organisations engagées

  • Cascades
  • Gaz Métro
  • Société de l’assurance automobile du Québec
  • Ville de Salaberry-de-Valleyfield
  • BOSCH
  • Réseau de transport de Laval
  • Université Laval

Nous joindre

5400, boul. des Galeries, local 575
Québec (Québec) G2K 2B4

Personnes endeuillées

Inscrivez-vous au forum d'échange.

* Champs requis