Parler du suicide

Parler du suicide header

Il n’est pas toujours simple de parler du suicide. Trouvez ici des conseils et des outils pour en parler de façon préventive selon votre situation ou votre domaine d’activité.

Citoyens et travailleurs

Parler du suicide et aider à le prévenir, c’est l’affaire de tous. Chaque individu peut contribuer à faire tomber les tabous qui entourent cette question dans son milieu ou dans sa communauté.

Médias

Une couverture médiatique adéquate du suicide peut aider à le prévenir.

Gestionnaires des médias sociaux

Les professionnels des médias sociaux peuvent être parfois confrontés à des propos suicidaires, à la détresse de certains abonnés ou à des demandes d’aide.

Créateurs et diffuseurs

Il est possible de concilier la liberté de création artistique et la prévention du suicide. Trouvez des pistes pour y parvenir dans le guide d’accompagnement : suicide et fiction.

Intervenants

À titre d’intervenant et de professionnel, que vous soyez spécialisé ou non en prévention du suicide, la problématique du suicide fait partie de votre réalité.

Intervenants en milieu scolaire

Il peut être délicat d’aborder la question du suicide avec les jeunes. Les intervenants travaillant dans des environnements fréquentés par ces derniers sont susceptibles d’y être confrontés.

Une nouvelle campagne pour la Semaine nationale de prévention du suicide

À l’occasion de cette semaine, l’Association québécoise de prévention du suicide et ses partenaires tiennent une campagne de sensibilisation à l’échelle du Québec. Toute la communauté est interpellée afin d’ouvrir le dialogue et de faire tomber les tabous entourant le suicide. Depuis 2023, c’est Mieux vaut prévenir que mourir qui est le nouveau thème de la campagne de la Semaine de prévention du suicide. Il met de l’avant l’importance d’oser en parler malgré les craintes ou l’inconfort.

Besoin d’aide?

Vous pensez au suicide

Si vous avez des idées suicidaires, c’est probablement parce que vous ressentez une souffrance qui occupe trop de place, qui semble insurmontable. Ces idées sont un signal d’alarme que vous devez prendre au sérieux. Elles sont surtout réversibles, car il est possible de les faire cesser : parler de vos idées suicidaires à un ami, à un membre de votre famille ou à un intervenant est un cheminement important dans la recherche d’un soutien nécessaire pour diminuer votre détresse et trouver des solutions pour aller mieux.

Vous êtes important et même si c’est difficile à croire pour l’instant, la vie vous réserve des moments heureux; c’est pourquoi il faut parler, demander de l’aide.

Vous êtes inquiet pour un proche

Lorsqu’une personne de notre entourage pense au suicide, on peut se sentir impuissant et démuni, s’interroger sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour l’aider. Bien que le dialogue avec la personne vulnérable soit parfois difficile à amorcer, il demeure important : les proches jouent un rôle déterminant dans la prévention du suicide. D’ailleurs, chacun de nous peut devoir agir pour un ami, un parent ou un collègue.

Il y a toujours une partie de la personne suicidaire qui veut vivre, et ce, jusqu’à la dernière minute. Notre aide peut agir sur la perception que la personne a d’elle-même (« je ne vaux rien »), des autres (« personne ne peut m’aider ») et de l’avenir (« ma situation ne changera jamais »).

Pour en savoir plus sur le suicide ou obtenir de l’aide 24/7, visitez le site suicide.ca :

Nous joindre

5400, boul. des Galeries, local 575
Québec (Québec) G2K 2B4

Vivre un deuil par suicide

Une communauté en ligne pour échanger et découvrir quoi faire pour aller mieux.

* Champs requis